Historique

Une histoire à….rebondissements

… et une très ancienne tradition golfique.

L’année 1857 voit la naissance de la commune d’Arcachon de par la volonté de Napoléon III. Vu le développement touristique de la ville fréquentée par les têtes couronnées et l’aristocratie, la municipalité se préoccupe dès 1894 de doter la ville d’une Société du Golf et du Tennis-club. La question de l’emplacement du golf posant problème, le projet est abandonné.

Il existe un golf privé, ouvert en 1895: celui de la famille Exshaw, d’origine irlandaise, implantée à Bordeaux et Arcachon au milieu du XIX° siècle. Il est fondé conjointement par William Exshaw et l’intrépide révérend Samuel Radcliff, premier chapelain de l’église anglicane d’Arcachon, installé dans la ville depuis 1866 et porte-drapeau de la très nombreuse colonie anglaise qui y réside. Il est parmi les golfeurs les plus assidus.

En 1902, le maire Jean-Baptiste James Veyrier-Montagnères jette les bases de la Société du Golf et Country-Club, constituée définitivement en 1903. Le 14 février 1902, la ville acquiert les terrains du Golf et Country-Club à William Exshaw, grâce à la générosité de M. Matéo-Petit, beau-père de M. Veyrier-Montagnères, qui fait don à la ville du montant de l’achat.

Ces vastes terrains aux portes d’Arcachon – actuellement Arcachon-Marine et Stades Jean Brousse et Matéo-Petit dans le quartier de L’Aiguillon – accueillent les premiers golfeurs le 1er novembre 1903 sur 9 trous.

Photo : Le révérend Radcliff, pasteur
résidant à Arcachon, sur le tee n° 1

En 1925, le Golf Club veut créer 9 trous supplémentaires, mais la lente désaffection du parcours conduit à la fermeture définitive du site en 1937-38.

En 1951, la Municipalité d’Arcachon avec le maire Lucien de Gracia reprend l’idée du Golf et demande à plusieurs personnalités la constitution d’un Comité du Golf. Le 30 août 1951, le Conseil Municipal donne un avis favorable à ce projet.

De 1952 à 1955 de nombreux pourparlers entre le Comité et la ville en vue de l’acquisition des terrains (emprunt de 28 millions de francs cautionné par la ville) aboutissent à la réalisation des derniers accords nécessaires à la constitution du Golf d’Arcachon.

Cette volonté pour qu’Arcachon ait un golf de 18 trous, conduit à sa création sur les terrains de la Société Immobilière de la Côte d’Argent (SICA), sur la commune de La Teste. Le parcours a été dessiné par Cecil Blandford – architecte réputé de nombreux golfs en Europe, Outre-Atlantique et autres hauts lieux golfiques, tel Marrakech – et réalisé sous la direction de Pierre Hirigoyen, éminent professeur de golf à Biarritz. Le 11 avril 1955, la première pierre du clubhouse du Golf International d’Arcachon est posée. L’ouverture au public ne se fait qu’en 1960.

La Ville d’Arcachon a confié la gestion du « Golf International d’Arcachon » à une Association Sportive à but non lucratif et à gestion désintéressée (loi 1901), dont les statuts ont été déposés à la Préfecture de Bordeaux en 1956.

Dans l’ouvrage « Louis Gaume, entrepreneur d’exception » son fils Jacques, évoquant au début des années 1980 le long marathon ayant présidé à l’implantation du golf d’Arcachon, confie: « Si je devais paraphraser Winston Churchill, je dirais : ce fut long, ce fut difficile, mais nous n’avons jamais, jamais stoppé », traduction libre de « Never, never, never give up !».

ARCACHON – Le golf : départ de partie au premier tee« Le golf d’Arcachon est un des plus beaux golfs du monde grâce à son sol sablonneux et à ses obstacles naturels. »

 ________________________________________________________________________________________________________________________________
A lire:
Naissance du golf à Arcachon par Jean-Bernard Kazmierczak
(article paru dans Golfika-Magazine)
Excursions golfiques, traduction d’un extrait du « GOLF ILLUSTRATED » du 1er Mars 1901

 

 

 

No Comments

Be the first to start the conversation.

Laisser un commentaire